vendredi 24 juillet 2020

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

Synopsis

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume.
Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable.
Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

Mon avis

Le récit est découpé en trois parties.

J'ai beaucoup aimé la première partie où l'on se rend compte que sur certains points la réalité a rattrapé la fiction: régime, écrans géants, massification de la culture, littérature simplifiée, YA,  téléréalité, etc...

La seconde partie qui présente la révolte du héros, la déshumanisation des rapports humains, m'a moins touché. Je n'ai pas adhéré à certaines réactions du héros et à l'univers froids.

La troisième partie présente la fuite du héros et un point de vue extérieur à la cité. On quitte l'univers froid de la ville pour découvrir la vie de la nature, la campagne et une fin assez inquiétante.

Cette lecture m'a fait pensez à 1984. C'est un roman assez court qui fait réfléchir et qui me semble tristement d'actualité. C'est un des rares livres qui m'a donner envie de noter des pages, des références et d’annoter des réflexions. C'est un classique dans le bon sens du terme, à lire et à relire. Il propose une réflexion tout en ayant une écriture assez poétique mais accessible.

Je l'ai emprunté à la médiathèque et je pense me l'acheter pour pouvoir le relire et y mettre plein d’annotations!

Il s'agit d'un coup de cœur dans le sens que c'est un incontournable qui fait réfléchir!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire