samedi 6 avril 2019

Mon ombre assassine de Estelle Tharreau

Synopsis

En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.
Celle d'une enfant ignorée, seule avec ses peurs.
Celle d'une femme manipulatrice et cynique.
Celle d'une tueuse en série froide et méthodique.
Un être polymorphe.
Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.
Une ombre. Une ombre assassine.


Mon avis

J'ai déjà lu il y a quelque temps un autre roman de cette auteure De la terre dans la bouche qui m'avait déjà beaucoup plu à l'époque. Estelle Tharreau propose des thrillers assez sombres mais fort heureusement avec des intrigues bien différentes.

J'ai beaucoup aimé cette lecture, que j'ai dévorée, car j'étais comme hypnotisée par ce récit à la fois froid et cruel. J'avais envie de découvrir ce qui allait advenir du personnage principal, allait-elle être rattrapée par la justice, qui seraient ses victimes, etc. Et oui je me suis retrouvée du côté de la sérial killeuse, ce que je n'aurais jamais cru !

En effet, le récit se présente sous forme d'un témoignage entrecoupé d'articles de presse, d'extraits de livres, de témoignages, d'auditions, de conclusions d'enquête qui donne au lecteur l'impression à la fois d'être le confident de Nadège mais aussi d'être son juge.

Vu le personnage, je m'attendais à la détester, et sans comprendre ce qui m'arrivait, je me suis retrouvée prise de compassion pour elle. C'est l'une des singularités de ce roman, le lecteur change de camp. Si Nadège est froide et calculatrice, son entourage est exécrable avec elle, elle subit leur mesquinerie et leur folie depuis son plus jeune âge.

Pour ce qui est du style, je l'ai trouvé simple et efficace, ce qui a rendu la lecture agréable. De plus ce roman est assez court, comme souvent dans cette collection, ce qui permet une lecture rapide. S'il y a quelques scènes assez trashs, je n'ai pas été choquée car le récit assez sobre et "froid" permet de prendre du recul.

Pour conclure, j'ai beaucoup apprécié le fait de découvrir le récit du point de vue de la tueuse en série, c'est très différent des romans sur les tueurs en série masculins. Je recommande fortement ce roman pour les amateurs de thrillers et je remercie les éditions Taurnada pour cette lecture.





2 commentaires:

  1. Un très grand merci pour votre chronique. A bientôt. Estelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre visite. Au plaisir de vous lire à nouveau.

      Supprimer