lundi 5 mars 2018

On la trouvait plutôt jolie de Michel Bussi

Synopsis

 

On la trouvait plutôt jolie, Leyli. Tout charme et tout sourire. Leyli Maal fait le ménage dans les hôtels à Port-de-Bouc, près de Marseille. Malienne, mère célibataire de trois enfants, Bamby, 21 ans, Alpha, 17 ans, Tidiane, 10 ans, Leyli nourrit un rêve immense et cache un grand secret. Leyli raconte sa vie à qui veut bien l'écouter, mais peut-elle avouer toute la vérité ? Peut-elle empêcher ses enfants de dévoiler ce qu'elle a caché ? Une vengeance ? Un trésor ? Un père ? François Valioni travaille pour une importante association d'aide aux migrants à Port-de-Bouc. Il est retrouvé au petit matin assassiné dans un hôtel. Dans sa poche, un bracelet de couleur et six coquillages. Julo Flores est un jeune lieutenant de police zélé, hyperconnecté. Méfiant envers son commandant et un peu trop sentimental, il ne peut pas croire que Bamby Maal, que tout accuse, soit la coupable. Surtout lorsque survient un second crime. 


Mon avis

 

Michel Bussi étant un de mes auteurs favoris, j'ai tout de suite voulu lire son dernier roman. L'histoire tourne autour du secret bien gardé de Leyli, maman d’origine africaine qui nous raconte son passé au fil des chapitres. J’ai beaucoup aimé cette histoire dans l’histoire qui fait voyager le lecteur dans le temps au fil de l'enquête.

Les personnages ont leurs qualités et leurs défauts, ce qui les rend très attachants.

J'ai trouvé ce roman très différent des précédents Bussi de par son rythme et son ambiance. Même si je n’ai pas été aussi surprise par le dénouement que pour Nymphéas noirs qui est mon préféré, j’ai passé un très bon moment de lecture. Bussi nous emporte dans cette histoire au couleur de Marseille mais aussi de l'Afrique. Malgré son sujet difficile, ce roman nous sensibilise à la condition des migrants. 

Comme à son habitude, l'auteur nous livre un véritable retournement de situation dans le dernier tiers du récit. Pour en savoir plus, je vous laisse lire On la trouvait plutôt jolie 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire