lundi 2 octobre 2017

The first love melt in ultramarine de Yuki Ringo


Synopsis

Suite à une grave blessure à l’épaule, Kengo se voit contraint d’arrêter le baseball. Alors qu’il est totalement déprimé et perdu depuis la perte de sa passion, il fait la rencontre d’un étrange élève dans la salle de musique de son lycée. Yoshioka est en fait un camarade de classe de Kengo, mais pour une mystérieuse raison, il ne suit plus les cours depuis un an. La musique semble être sa seule échappatoire face aux démons de son passé. De son côté, Kengo ne peut rester impassible et décide de rester près de lui. Une lueur d’espoir vient d’apparaître...

Mon avis 

 Je remercie Livvraddict et les éditions Taifu comics pour ce partenariat.

Il s'agit d'un Yaoi ou boy's love centré sur les sentiments des personnages mais qui aborde le thème du harcèlement scolaire (je ne déflore pas le sujet car cela est mentionné sur la quatrième de couverture) ce qui rend cette histoire plus grave et moins légère que la plupart des Yaoi, d'ailleurs certaines scènes de harcèlement scolaire peuvent heurter les plus jeunes et les âmes sensibles.

J'ai apprécié le fait que le volume soit entièrement consacré à cette histoire, c'est tout bête mais après plusieurs lectures qui ne présentaient que des histoires courtes sans l'annoncer, c'est un soulagement d'avoir une histoire développée avec une postface qui clôture parfaitement le récit.

J'ai aimé voir l'évolution de la relation de nos deux personnages. Les choses se déroulent progressivement sans précipiter les étapes: une rencontre, la naissance d'une amitié et puis la suite je vous laisse le découvrir!
Sans être trop contemplatif, l'auteur nous présente les réflexions, les sentiments et les craintes de nos deux héros.

J'ai trouvé le graphisme relative simple. Il s'agit d'un manga avec peu de décors, sans les froufous ni les grands yeux des shojos. L'auteur s'est concentré sur les expressions des visages (une planche qui ne spoile pas est mise plus bas pour illustrer ce propos et vous donner une idée du graphisme épuré mais tout en sensibilité).

Il s'agit d'un manga intelligent et sensible que je réserverais aux plus de 16 ans, certaines scènes peuvent choquer les plus jeunes bien qu'aucune mention soit apportée sur la couverture.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire