jeudi 9 juin 2016

Zéro pour l'éternité de Naoki Hyakuta et Souichi Sumoto



Synopsis

A la demande de sa sœur, romancière, Kentarô se replonge dans le passé familial pour entamer des recherches sur leur grand-père, aviateur et kamikaze décédé sous la Seconde Guerre mondiale. En recueillant les témoignages de ses anciens camarades de guerre, Kentarô découvre le portrait d'un homme complexe, aux multiples facettes, bien loin de l'image qu'il se faisait de ce pilote de l'armée japonaise.

Mon avis

   Il s'agit d'un seinen de genre historique en 5 tomes.
  
   Bien que réticente à l'origine car le sujet des Kamikazes me rebutait, j'ai beaucoup apprécié ce premier tome . Le graphisme est très beau. Le mode narratif est intéressant, on découvre l'histoire de cet aviateur japonnais de la seconde guerre mondiale à travers un témoignage  extérieur. L'auteur accroche le lecteur avec des informations qui semblent contradictoires.
J'aime beaucoup l'angle d'approche historique ainsi que les compléments d'informations en fin de tome, qui concernent aussi bien la culture japonaise que l'histoire du fameux Zéro (avion japonnais).

   Le second tome nous propose un nouveau témoignage plus en nuances sur le grand père et nous raconte l'attaque de Pearl Harbor du point de vue japonnais. Je trouve l'approche historique très enrichissante avec en même temps une explication des mentalités de l'époque et des grandes batailles de manière plutôt abordable sans tombé dans le simplisme. Le graphisme est toujours aussi beau et détaillé.

   Le troisième tome aborde un parallèle entre les kamikazes japonnais de la seconde guerre mondiale et les attaques terroristes du le 11 septembre. Dans un second temps,  le petit fils rencontre un nouveau témoin qui aborde la bataille de Guadalcanal. Contrairement aux précédents tomes le témoignage ne se circonscrit pas sur un seul tome.

  Le récit s'accélère dans le quatrième tome. Les rencontres et les témoignages se multiplient. Oncontinue à découvrir des aspects humains, culturels, politiques et historiques. Le graphisme me plait toujours autant. J'aime le fait que certains personnages soient tout en nuances. De même la guerre du point de vue japonnais est intéressante, car l'auteur présente bien les aspects positifs et négatifs de l'attitude et de la culture japonaises de l'époque. Ce tome se termine sur un élément surprenant qui donne du suspense. J'ai donc lu le tome suivant dans la foulée!
  
Le cinquième et dernier tome clôt cette série avec un retournement de situation qui m'a surprise. On y découvre la fin de guerre vécue par les japonnais, tant civils que militaires à travers le destin du personnage principal et de ses proches. Cette histoire se termine de manière poignante.

Cette série très riche, loin des clichés, éclaire une facette de l'histoire peu connue. Pour moi c'est un coup de cœur que je vous recommande chaudement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire