vendredi 30 octobre 2015

Les Neiges de l'éternel de Claire Krust

Mon avis

La superbe couverture de JungShan Chang qui semble peinte à l’encre de chine, nous transporte au Japon et colle parfaitement à l’atmosphère du récit qui est un conte à la fois beau et cruel qui se déroule au cœur de l’hiver d’un Japon féodal fantasmé.

Claire Krust a choisi de construire son récit de manière originale. En effet à travers cinq parties, elle nous présente le destin d’une famille  via cinq personnages qui s’entrecroisent sur une centaine d'années.

Si le récit n'est pas construit de manière chronologique, chaque histoire s'imbrique avec la précédente et éclaire la destinée de cette famille à la manière d’un puzzle. J’ai particulièrement apprécié ce mode de narration qui fait qu’à chaque fois que l’on découvre l’histoire d’un nouveau personnage, on se demande quel rôle il va jouer et à quelle époque.

Malgré un récit à la troisième personne, Claire Krust arrive à happer le lecteur dès les premières pages grâce à sa plume douce, poétique et soignée, ce qui est remarquable pour un premier roman.

Les personnages sont à la fois très attachants et imposants, car chacun d’entre eux possède ainsi sa propre personnalité, avec ses forces et ses faiblesses. J'ai beaucoup aimé découvrir leur évolution.

Pour conclure j'ai été complètement happée par la plume de l'auteur et j'ai délibérément fait durer ma lecture pour rester un peu plus longtemps dans cet univers si particulier. Mon seul reproche est que j'aurai aimé en savoir plus sur l'histoire de cette famille, l'auteur nous a laissé quelques blancs qui ne nuisent en rien à la compréhension mais laissent un espace de liberté pour l'imagination du lecteur.

 Je remercie Babélio et les éditions ActuSF pour cette magnifique découverte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire