mardi 28 avril 2015

Le Vent dans les sables de Michel Plessix



Synopsis


L’automne arrive à grand pas, les feuilles jaunissent, le paysage devient peu à peu doré. Les hirondelles, canards et les autres volatiles migrent vers le sud. Rat ressent une douce nostalgie. Un rat marin bourlingueur fait sortir Rat de ses pensés. Il vient s’asseoir près de Rat, et lui raconte son dernier voyage en mer et ses escales. Rat est complètement absorbé par le récit et rêve de voyage.

Rat est tracassé, il se demande si sa vie ne serait pas mieux ailleurs, faite d’aventure et de découverte. Il décide d’en parler lors d’un repas entouré de ses amis Taupe, Blaireau, Crapaud. Rat a-t-il bien fait de parler de cette aventure à Crapaud ?


Mon avis

Cette saga est une suite librement inspirée de la saga 'le vent dans les saules' dont je vous ai parlé précédemment.

Tome 1

On y retrouve l'esprit du vent dans les saules, ainsi que le même graphisme à l'aquarelle bourré de détails. On va suivre les nouvelles aventures de notre trio, rat taupe et crapaud qui partent pour un grand voyage.

Citation de notre ami blaireau qui répond aux interrogations de rat qui n'a pas voyagé: "Nous sommes pareils à des graines. Certaines sont emportés par le vent d'autres tombent là où elles sont nées. Mais toutes ont le pouvoir de germer."


Tome 2

Ce tome porte bien son nom "étranges étrangers", en effet il met en scène des confrontations à l'autre très intéressantes à travers des anecdotes sur les différences culturelles notamment. Et bien sûr les paysages sont plus exotiques!

Citation: "Il est une vieille histoire chinoise qui parle d'un homme, Tchouang-tseu, qui rêve qu'il est un papillon. Il volette de fleur en fleur, butinant de tout son saoul avant d'enfin se poser et s'assoupir paisiblement repu, serein. A son réveil un doute soudain envahit Tchouang-tseu, qui plus jamais ne le quitta: est-il un homme qui avait rêvé qu'il était un papillon, ou bien un papillon qui rêvait qu'il était un homme?"


Tome 3

J'ai trouvé que ce tome est à la fois dans la droite ligne de la série, avec des scènes de la vie quotidienne et toujours des péripéties essentiellement causées par crapaud, et en même temps j'ai eu l'impression que l'auteur commence à s'éloigner peu à peu de l'univers enfantin pour aborder des sujets plus adultes, notamment par rapport à diverses problématiques contemporaines.


Tome 4


Nos trois héros partent dans une chasse au trésor à travers le désert. On y suit de jolies aventures à travers des paysages désertiques.

Citations: "Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."

"L’horizon après lequel on court dès le matin, le soir il est derrière nous. Et pourtant jamais on ne l'a croisé. Ce n'est pas le but du voyage qui compte, mais le voyage lui même..."


Tome 5

Un dernier tome tout en péripéties, digne du premier cycle 'le vent dans les saules', qui se conclut avec tous nos personnages. On y retrouve à son apogée un hymne à la camaraderie accompagné d'une petite morale à la fin.


EN CONCLUSION

C'est une saga sympathique qui comme la première met en avant l'amitié ainsi que les bêtises de crapauds qui conduisent nos amis dans de nombreuses aventures. Ce cycle met le dépaysement et la confrontation à l'autre à l'honneur que ce soit par les paysages mais aussi par les rencontres que vivent nos héros. Mine de rien, même si ces aventures se déroulent il y a un siècle, l'auteur aborde des sujets auxquels notre société est confrontée à l'heure actuelle.

PS: Faites attention à l'humour potache des petites mouches!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire