mercredi 4 mars 2015

Gabrielle de Agnès Vannouvong

Synopsis

Après avoir été longtemps célibataire, Gabrielle, l’héroïne du roman d’Agnès Vannouvong, aspire désormais à devenir mère. Quand elle rencontre Hortense, c’est l’amour fou. Mais Hortense a vingt ans de plus que Gabrielle, elle a déjà une fille, et n’envisage pas les choses du même point de vue. De leur côté, François et Malik vivent ensemble depuis longtemps. Ils incarnent la stabilité et la fidélité, le couple modèle. La vie commune n’a pas émoussé leur désir : eux aussi souhaitent construire une famille.

Mon avis

 J'ai lu ce livre dans le cadre de l'opération masse critique Babélio. Je remercie donc le site et Mercure de France pour cette occasion de découvrir une auteure que je ne connaissais pas. De plus c'est la première fois que je lis un roman qui aborde le thème de l'homoparentalité.

Concernant l'objet, j'ai apprécié la qualité du papier, la mise en page ainsi que la couverture qui sont très agréables. La seule chose à redire concerne la photo qui est sur un bandeau de papier alors que j'aurais préféré une photo incrustée sur la couverture.

On suit plus particulièrement deux couples: Gabrielle et Hortense d'une part, François et Malik d'autre part. Pour chacun d'eux va se poser la question des enfants.

Le récit construit en quatre parties, présente le chemin parcouru par les deux couples.  Ce chemin explique leurs positions, leurs attentes et leurs difficultés face au désir d'enfant.

Un soupçon poétique, le récit présente plus particulièrement des bribes de pensées et le ressenti du personnage principal Gabrielle. Le style est agréable à lire, la lecture est fluide. Il permet d'être en empathie avec les différents personnages.

Au final ce roman présente la maturation du désir d'enfant, alors que personnellement je m'attendais à découvrir les démarches  nécessaires à la mise en route d'un bébé et à la façon dont le vivait les futurs parents.

J'ai apprécié cette lecture, qui aborde un sujet polémique (pour certains) de façon humaine, sensible et réaliste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire