dimanche 23 novembre 2014

Loeuk... Tchong Kraoy : La dernière fois de Phiseth Srun

Synopsis

Au début du printemps 1975, à 12 000 kilomètres du Sud-Est de la France, un jeune étudiant de vingt ans, originaire de Phnom Penh et issu d’un milieu militaire, quitte sa ville natale pour se rendre chez ses amis au Laos. Pour ce faire, il doit parcourir 800 kilomètres en autocar, partant de la région Nord-Ouest du Cambodge pour rejoindre se rendre à Vientiane. Un mois plus tard, les maquisards communistes « Khmers rouges » envahissent les villes du pays.

 

Mon avis

Ceci est une lecture dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict concernant un récit édité par les éditions VPS que je remercie de leur confiance.
Le livre a été envoyé avec soins et en plus il était dédicacé. J'ai beaucoup apprécié ces attentions.

Ce livre est de très bonne qualité, que ce soit la couverture qui est assez rigide et dont je trouve que la photo fait voyager, l'épaisseur du papier, la police de caractère qui est agréable à lire ainsi que la mise en page qui est aérée.

L'auteur nous raconte une période de sa vie via un mode de récit original.
 
En effet, le début de l'histoire commence en France (je ne spoile pas ce sont les premières pages) et le récit est à la troisième personne du singulier, ce qui crée une grande distance avec le personnage principal mais qui renforce le statut de réfugié qui subit les évènements.

Ensuite l'auteur nous raconte son périple en Asie à la première personne du singulier, ce qui  par contraste donne le sentiment qu'il est acteur de sa vie.

Le récit est entrecoupé de passages entre crochés qui présentent des informations géopolitiques ou alors des éléments de son histoire personnelle expliquant la situation  actuelle.

C'est la première fois que je vois ce mode narratif qui est plus "scolaire" que "littéraire". Mais si l'on se place dans l'optique qu'il s'agit d'un témoignage présentant une situation politique troublée et un environnement inconnu de la plupart des lecteurs occidentaux cela ne me choque pas.

J'ai trouvé ce récit très "instructif", tout en pudeur avec beaucoup de retenu et sans larmoiement: j'ai eu l'impression de vivre de "l'intérieur" la situation d'un réfugié. Si un peu plus de "passion" dans le récit m'aurait permis de m'attacher un peu plus au personnage principal, je dois admettre que le ton donné à l'ensemble du récit est cohérent.

J'aurais aimé un postscriptum nous donnant des nouvelles du personnage principal et de sa famille à l'heure actuelle: cela m'a beaucoup manqué!

Ce fut une lecture très fluide et très enrichissante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire