mercredi 12 novembre 2014

Les Suprêmes de Edward Kelsey Moore

Synopsis

Elles se sont rencontrées dans les années 1960 et ne se sont plus jamais quittées : tout le monde les appelle "les Suprêmes", en hommage au célèbre groupe des années 1970. Complices dans le bonheur comme dans l’adversité, ces trois irrésistibles "quinquas" afro-américaines aussi puissantes que fragiles ont fait d’un des restaurants de leur petite ville de l’Indiana longtemps marquée par la ségrégation leur quartier général où, tous les dimanches, entre commérages et confidences, rire et larmes, elles élaborent leurs stratégies de survie et se gavent de poulet frit.

 

Mon avis 


On suit trois amies afro-américaines qui se connaissent depuis leur adolescence dans les années 60, ensachant que la question de la ségrégation n'est pas omniprésente dans cette histoire.

Chaque chapitre est centré sur un des personnages principaux, et comme le récit est constitué d'aller-retour entre le présent et le passé des trois amies, on a l'impression de découvrir petit à petit l'ensemble des pièces d'un puzzle.

J'ai préféré la partie du récit concernant le passé à celle du présent qui m'a moins plu, car j'ai trouvé qu'il y avait une trop grande accumulation de difficultés, tandis que la fin ressemble à une sorte d'happy end!

En empruntant ce roman je m'attendais à un coup de cœur, qui n'est pas venu!

Ce fut une lecture très agréable et dépaysante mais qui n'est pas à la hauteur de romans comme "la couleur des sentiments" ou " Beignets de tomates vertes" par exemple.

3 commentaires:

  1. Un roman qui est dans ma wish list, j'avais adoré la couleur des sentiments, et Beignets de tomates vertes ^^

    RépondreSupprimer
  2. Pour un moment de détente, c'est une lecture agréable, il ne faut pas trop en attendre en sachant que La couleur des sentiments et Beignets de tomates vertes sont à un niveau bien au dessus ;)

    RépondreSupprimer
  3. "Beignets de tomates vertes" m'avait bien plu; je vais le lire pour un prix de salon du livre. Je garde ton avis en tête. merci!

    RépondreSupprimer