lundi 8 septembre 2014

Le Jeu de l'ange de Carlos Ruiz Zafon

Synopsis:

Barcelone, années 1920. David Martin, dix-sept ans, travaille au journal La Voz de la Industria. Son feuilleton rencontre un immense succès et, pour la première fois, David est payé pour ce qu'il aime le plus au monde : écrire.
En plein succès, David accepte l'offre de deux éditeurs peu scrupuleux : produire à un rythme effréné des feuilletons sous pseudonyme. Mais après quelques années, à bout de force, David va renoncer. Ses éditeurs lui accordent alors neuf mois pour écrire son propre roman. Celui-ci, boudé par la critique et sabordé par les éditeurs, est un échec.
Son ami libraire, Sempere, choisit ce moment pour l'emmener au Cimetière des livres oubliés, où David dépose le sien. Puis arrive une offre extraordinaire : un éditeur parisien, Corelli, lui propose, moyennant cent mille francs, une fortune, de créer une texte fondateur, sorte de nouvelle Bible, « une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d'être tués, d'offrir leur âme ».


Mon avis:

Tout d'abord, je dois dire qu'il s'agit d'une lecture un peu particulière, car je l'ai "lu" en version audio, ce qui était une première pour moi. J'ai trouvé cette expérience intéressante, mais je ne suis pas sure de la renouveler. En effet la lecture audio nous met en position de spectateur, et contrairement à la radio si vous faites autre chose en même temps vous perdez le fil de l'histoire. Donc personnellement je préfère les livres papier, par contre pour les personnes qui ont de gros problèmes de vue par exemple c'est une bonne alternative.

J'ai choisi ce livre dans le cadre du challenge comme à l'école et du challenge VLE sur l'Espagne.

Je dois dire que les romans de Carlos Ruiz Zafon m'intriguent depuis un bon moment, que ce soit par leurs titres ou leurs couvertures qui semblent être d'un autre monde ou d'une autre époque.

Pendant cette lecture j'ai ressenti une atmosphère brumeuse comme la couverture, mais aussi étrange par moment. 
J'ai eu l'impression que le personnage principal vivait dans différents univers plus ou moins intéressants et inquiétants. En effet, il nous décrit son travail de nègre de manière moyennement intéressante, mais aussi ses relations avec Isabella ou mr Sempere qui sont très agréables à suivre, de même qu'un "pacte" qu'il va passer avec un personnage mystérieux qui n'est pas sans rappeler Faust.
Globalement, j'ai trouvé le personnage principal peu attachant, il passe d'un contexte à l'autre sans avoir peur ou s'interroger, il est tout de même question de folie, de meurtres, de fantômes et de bien d'autres choses encore!

J'ai trouvé ce roman difficile à suivre et j'ai eu du mal à voir où voulait en venir l'auteur. Les nombreuses intrigues et les nombreux personnages qui ne cessent de s'entrecroiser font que par moment j'avais du mal à savoir où j'en étais et qui était ce personnage dont je n'avais plus entendu parlé depuis plusieurs chapitres.

Bien qu'à l'origine j'étais très intriguée par ce livre qui est centré sur le monde des livres, j'ai été un peu déçue, car j'ai eu l'impression qu'il traitait des états d'âmes des romanciers plus que des livres en eux même!

N'ayant jamais lu de livre de cet auteur auparavant, je ne sais pas si tous ses livres sont dans le même style ou si c'est celui ci qui est particulièrement étrange. Je suis intéressée par vos avis.

2 commentaires:

  1. Oh mince :s J'ai adoré les trois livres du Cimetière des livres oubliés. J'ai lu le dernier pour le challenge justement, et je trouve cet univers vraiment magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info, je vais peut être essayer l'ombre du vent en version papier, peut être que j'accrocherais mieux avec une lecture conventionnelle!

      Supprimer