mardi 19 août 2014

Dracula de Bram Stoker

Synopsis:
 
Répondant à l'invitation du conte Dracula qui prépare son prochain voyage en Angleterre, Jonathan Harker découvre à son arrivée dans les Carpates un pays mystérieux. Un pays aux forêts ténébreuses et aux montagnes menaçantes. Un pays peuplé de loups dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante. Ce comte, qui contrôle son courrier et verrouille les portes de son château, ne se reflète pas dans les miroirs et se déplace sur les murs en défiant les lois de l'apesanteur...
Jonathan Harker doit se rendre à la terrifiante évidence : il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...


Mon avis:

J'ai lu ce roman dans le cadre d'une lecture commune et du challenge VLE sur l'Irlande.
L'édition pocket est écrit en petits caractères assez tassés ce qui a ralenti ma lecture. Par contre, elle propose des compléments intéressants avec "l'invitée de dracula", qui devait être le premier chapitre du roman et qui en fin de compte a été publiée plus tard en tant que nouvelle, ainsi que des compléments littéraires et historiques sur les vampires.
Le récit est sous forme d'extraits de journaux intimes, de correspondance... qui ne présentent que des points de vue et non l'intégralité des faits. Cela donne une dynamique originale au récit. On se pose des questions sur les éléments qui nous manquent, en espérant les découvrir tout au long de notre lecture.
Dracula est un classique agréable à lire. C'est un récit romantique où les "héros" sont entièrement bons et les méchants entièrement mauvais. Cela donne un côté assez chevaleresque au récit avec Mina qui est "pure" et "bonne" et les personnages masculins qui ne tarissent d'éloges à son sujet. Ils la considèrent tous comme la femme parfaite!
J'ai été surprise par la place du personnage éponyme qui est la plupart du temps présent en toile de fonds, mais très rarement au premier plan, tandis que le docteur Van Helsing est omniprésent. Dracula fait planer une ombre menaçante tout au long du récit.
Ce fut une lecture dépaysante loin des clichés gores et sulfureux auxquels on est habitué de nos jours!

2 commentaires:

  1. Je l'ai depuis pas mal de temps, j'adore les romans sur les vampires (enfin pas tous) mais je ne l'ai jamais lu !
    J'ai lu sa suite, Dracula l'Immortel, écrit par l'arrière petit-neveu (ouch !) de Bram Stoker. J'ai bien aimé celui-ci.

    Mais la lecture de Dracula est prévue pour cette année !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé cette lecture intéressante, car très différente des adaptations modernes. Par contre, il faut savoir que le rythme est beaucoup plus lent que ce dont nous ont habitué nos contemporains!

      Supprimer