vendredi 6 juin 2014

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

Synopsis:

Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d'Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée... Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez la fugitive.

Mon avis:

J'ai lu ce classique en quelques heures, dans le cadre du challenge d'un pays à l'autre qui est consacré au mois de juin à l'Autriche. Ce fut une très jolie lecture. J'ai été frappée par la justesse des descriptions des sentiments ressentis par l’héroïne ainsi que par les comportements du jeune homme, je ne peux en dire plus sans spoiler l'histoire! Bien sûr comme dans la plupart des classiques les descriptions sont beaucoup plus nombreuses que les moments d'action. Il faut plutôt aborder cette lecture comme une "étude de la nature humaine", aussi bien des personnes qui jugent leurs concitoyens, que des personnes qui font face au moment où leur vie peut basculer: les fameux 24 heures!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire